Suite des mouvements contre les violences policières

Depuis la mort de Rémi Fraisse, des centaines de manifestations et d’actions s’organisent dans toute la France, et même au-delà.

On ne s’étonnera pas que le traitement médiatique ne rende pas compte de l’ampleur du mouvement.

Ce soir, Zapzalap a fait le choix de s’inscrire dans la lutte en relayant de manière non-exhaustive différents appels et compte-rendus de mobilisations de ces dernières semaines.

sautrongendarmerie

A télécharger ici

Après la mort de Rémi Fraisse

LilleCela fait plus d’une semaine que Rémi Fraisse a été assassiné lors d’une manifestation contre la construction d’un barrage sur la ZAD du Testet, dans le Tarn. Depuis, les manifs s’enchainent partout en France et même au-delà (Barcelone, Turin, Milan, Genève, Lausanne, Bruxelles, Londres, …) malgré les tentatives de division par les politiciens et leurs relais médiatiques. Et aussi malgré la terreur que l’Etat tente de mettre en place pour étouffer « l’affaire ».

L’émission de cette semaine revient sur la mort de Rémi Fraisse et sur les mobilisations qui ont suivi.

Samedi 8 novembre à 18h, rendez-vous est donné sur la Grand Place de Lille pour manifester contre ce meurtre et contre la terreur étatique que les polices font régner.
Faites tourner l’info !

Vous pouvez la télécharger ici ou l’écouter en direct :

Kobané : ni nationalisme, ni islamisme, ni intervention occidentale

kobaneDepuis le 6 octobre, face à l’offensive de lʼÉtat islamique (Daesh) équipé de matériel militaire moderne grâce aux pétromonarchies du Qatar ou d’Arabie Saoudite, les combattant-Es de la ville syrienne de Kobanê résistent quartier par quartier et rue par rue aux djihadistes, à quelques kilomètres seulement de la frontière turque. La Turquie, alliée historique des occidentaux, bloque sa frontière aux nouveaux combattant-Es qui veulent se rallier à la résistance contre Daesh. La population de Kobanê ne peut compter ni sur les États de la région ni sur les États occidentaux dans sa lutte contre lʼÉtat islamique.

Pour comprendre cette contre révolution patriarcale de lʼÉtat islamique et les résistances qui y font face, zapzalap vient de mettre en ligne sa dernière émission. Montage fait à partir du débat organisé samedi dernier à la bibliothèque occupée de l’Insoumise.

Contre le patriarcat, révolution sociale !

A bon entendeur

A télécharger ici

 

Zapzalap dans le black mirror

L’équipée zapzBCK MIR STICKER lastalapienne, en pilleuse de sons qui se respecte, a chipé, a chopé les excellentes émissions de Black Mirror et se fait un plaisir, avec le soutien de son MC, d’en rediffuser certaines sur les ondes hertziennes septentrionales tout l’été !!!

Vos esgourdes pourront se délecter d’une histoire subjective du Hip-hop, des champs de coton aux ghettos de New York. Un parcours dans la musique noire américaine, les work songs, les spirituals, le blues, le rnb, la soul, le rap. Musique de souffrance et de lutte, qui se transmet et se transforme de génération en génération, mais reste dans le fond toujours la même : fruit de l’esclavage, de la ségrégation raciale puis économique. Une musique toujours bien vivante.

Black Mirror c’est une émission ariégeoise diffusée sur la radio La Locale, 97.3. On y cause, vous l’aurez donc compris, de son, d’oppression et de révolte. Black Mirror, c’est aussi un blog qui regorge d’infos, de vidéos, et où vous pouvez retrouver toutes les émissions en podcast ainsi que les playlists téléchargeables. Précipitez-vous. C’est à l’adresse suivante : http://www.blackmir.blogspot.fr

La durée des émissions de Black Mirror étant de deux heures, pour ne rien rater, on les a scindé en deux parties, pour une diffusion d’une heure hebdomadaire. Ce lundi 21 juillet, nous vous proposons la première partie de l’émission consacrée aux worksongs et à l’esclavage. S’ensuivront du blues à partir du 4 août puis, à partir du 18 août, déferlera une vague d’émeutes auditives, jusqu’à la mi-septembre.

Qu’on se le dise !

A bon entendeur ! Z.