Zapzalap au parc des Olieux

Salut !

Zapzalap est de retour avec une émission consacrée à la lutte des Olieux.
Depuis le mois de juin 2015, le Parc des Olieux, dans le quartier de Lille-Moulins, abrite des dizaines de mineurs étrangers isolés de leurs proches. Seules des initiatives d’habitants du quartier tentent de pallier à leurs besoins de première nécessité : repas, hébergements ponctuels, accompagnement dans l’accès au soin, cours de français, loisirs. Chaque jour, les jeunes et les habitants qui les soutiennent luttent ensemble pour s’organiser contre le froid, contre l’attente, contre la violence de la police, contre les dédales administratifs, et surtout contre l’indifférence et le mépris des autorités qui seraient en mesure de débloquer leur situation intolérable.
Cette émission a d’abord pour but de leur donner la parole, pour qu’ils et elles relatent leur quotidien, leurs espoirs et leurs colères.
Il nous a semblé également intéressant de montrer dans quelle mesure les sans papiers, en occupant ce parc des Olieux, ont généré rapidement un réseau de soutien parmi les habitants du quartier.
En ces temps de brun et de chemises brunes, il n’est pas inutile de rappeler que les élans spontanés de solidarité, aussi peu médiatiques soient-ils, existent. En particulier lorsqu’ils prennent la forme d’une lutte autonome des partis politiques et d’une assemblée d’habitants et de mineurs sans papiers, loin de toute récupération.

A bon entendeur !

Z.

et à télécharger ici

Zapzalap sur écoute

Salut fidèles et infidèles auditeurs,

radar-accoustique-son-detecteur-guerre-01

Zapzalap est de retour sur les ondes virtuelles, après les réjouissantes péripéties sur les ondes hertziennes qui ont suivies sa rupture désormais consommée avec une radio locale pour laquelle l’épithète « stalinien » est un compliment et l’association « radio – libre » un oxymore. Mais oublions cela. On n’est pas rancunier.

Et venons-en au fait : le comble pour une émission de radio ne serait-il pas d’être mise sur écoute? Zapzalap, qui aime le paradoxe, a en effet décidé de consacrer cette nouvelle émission à la fameuse « loi sur le renseignement ». Après nous avoir écouté, discrets et indiscrets auditeurs, cette loi, ainsi que les débats et les questions qu’elle suscite, n’auront plus de secret pour vous, tout comme votre existence n’aura peut-être bientôt plus de secret pour l’Etat et sa police.

N’hésitez pas, si le cœur vous en dit, à la faire tourner, à la diffuser, à la piller, et plus si affinités. A télécharger ici

A bon entendeur!

Z.

Soutien à Zapzalap !

Zapzalap est une émission diffusée sur Radio Campus Lille depuis septembre 2009.

Dédiée à la critique sociale, c’est chaque semaine une heure consacrée à un thème, travaillé, monté et pré-enregistré collectivement.

Ces émissions abordent des sujets aussi divers que l’urbanisme/gentrification, les violences policières, des mouvements de résistance, le féminisme, etc. et propose des analyses critiques de la société marchande.

Nous venions d’entamer la diffusion d’une série de 14 émissions sur le nucléaire, quand nous avons reçu le mail suivant, le 03 mars 2015 :

« Bonjour, Après plusieurs rappels et un courrier envoyé en date du 12 février 2015, et sans réponse de ta part, après la date butoir, tu n’es plus membre de l’association et par conséquent ton émission ne fait plus partie de la grille des programmes de Radio Campus. Tu peux venir récupérer ta cotisation que tu as déposé hier soir dans la boite aux lettres du secrétariat, (au heures d’ouverture) Le C.A »

Sans autre explication de la part du CA et après notre demande d’entretien restée lettre morte, nous sommes très surpris de cette décision aussi abrupte qu’inattendue, suite à un retard de paiement de cotisation.

Si vous souhaitez que Zapzalap réintègre la grille des programmes de Radio campus, nous vous invitons à faire suivre ce message de protestation (à l’adresse : campus@campuslille.com ) :

Nous, auditeurs de Zapzalap, trouvons injustifiée la décision du CA de Radio campus Lille et demandons la réintégration de l’émission dans la grille des programmes.

Merci à vous ! A bon entendeur !

L’équipe de Zapzalap

Balade avec l’Atelier Populaire d’Urbanisme de Fives-Lille

Voilà plus de quarante ans que le quartier ouvrier de Fives est en perdition. Il était pourtant connu à

kurt_alma-bichromie-recadre

travers le monde. Pour son Sporting Club Fivois, vice-champion de France de foot en 1934. Pour ses filatures, sa métallurgie et ses usines automobiles. Mais surtout on le retiendra comme le quartier dans lequel l’ouvrier flamand Pierre Degeyter mit en musique L’Internationale. Depuis la fermeture des usines, c’est une vie organisée pour et autour d’elles, qui disparaît. Nous avons suivi l’A.P.U. de Fives et le trio Arsene Lupunk pour une ballade historique retraçant les luttes contre le mépris patronal et urbain. Elle commence en 1975 avec les ouvrières de l’usine « Desombre », l’actuel Secours Populaire, qui occupèrent leur usine pendant 17 mois contre la délocalisation. Elle se termine sur « l’îlot Pépinière » où les derniers habitants se battent aujourd’hui pour garder leurs maisons et sauver deux hectares de bois de la bétonnisation métropolitaine.

En route ! ici

Suite des mouvements contre les violences policières

Depuis la mort de Rémi Fraisse, des centaines de manifestations et d’actions s’organisent dans toute la France, et même au-delà.

On ne s’étonnera pas que le traitement médiatique ne rende pas compte de l’ampleur du mouvement.

Ce soir, Zapzalap a fait le choix de s’inscrire dans la lutte en relayant de manière non-exhaustive différents appels et compte-rendus de mobilisations de ces dernières semaines.

sautrongendarmerie

A télécharger ici

Après la mort de Rémi Fraisse

LilleCela fait plus d’une semaine que Rémi Fraisse a été assassiné lors d’une manifestation contre la construction d’un barrage sur la ZAD du Testet, dans le Tarn. Depuis, les manifs s’enchainent partout en France et même au-delà (Barcelone, Turin, Milan, Genève, Lausanne, Bruxelles, Londres, …) malgré les tentatives de division par les politiciens et leurs relais médiatiques. Et aussi malgré la terreur que l’Etat tente de mettre en place pour étouffer « l’affaire ».

L’émission de cette semaine revient sur la mort de Rémi Fraisse et sur les mobilisations qui ont suivi.

Samedi 8 novembre à 18h, rendez-vous est donné sur la Grand Place de Lille pour manifester contre ce meurtre et contre la terreur étatique que les polices font régner.
Faites tourner l’info !

Vous pouvez la télécharger ici ou l’écouter en direct :

Kobané : ni nationalisme, ni islamisme, ni intervention occidentale

kobaneDepuis le 6 octobre, face à l’offensive de lʼÉtat islamique (Daesh) équipé de matériel militaire moderne grâce aux pétromonarchies du Qatar ou d’Arabie Saoudite, les combattant-Es de la ville syrienne de Kobanê résistent quartier par quartier et rue par rue aux djihadistes, à quelques kilomètres seulement de la frontière turque. La Turquie, alliée historique des occidentaux, bloque sa frontière aux nouveaux combattant-Es qui veulent se rallier à la résistance contre Daesh. La population de Kobanê ne peut compter ni sur les États de la région ni sur les États occidentaux dans sa lutte contre lʼÉtat islamique.

Pour comprendre cette contre révolution patriarcale de lʼÉtat islamique et les résistances qui y font face, zapzalap vient de mettre en ligne sa dernière émission. Montage fait à partir du débat organisé samedi dernier à la bibliothèque occupée de l’Insoumise.

Contre le patriarcat, révolution sociale !

A bon entendeur

A télécharger ici